[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Bodilis] [Botsorhel] [Carantec] [Cléder] [Le Cloître-Saint-Thégonnec] [Commana] [Garlan] [Guerlesquin] [Guiclan] [Guimaëc] [Guimiliau] [Henvic] [Ile de Batz] [Lampaul-Guimiliau] [Landivisiau] [Lanhouarneau] [Lanmeur] [Lannéanou] [Loc-Eguiner-Saint-Thégonnec] [Locmélar] [Locquénolé] [Locquirec] [Mespaul] [Morlaix] [Pleyber-Christ] [Plouégat-Guérand] [Plouégat-Moysan] [Plouénan] [Plouescat] [Plouezoc'h] [Plougar] [Plougasnou] [Plougonven] [Plougoulm] [Plougourvest] [Plouigneau] [Plounéour-Ménez] [Plounéventer] [Plounévez-Lochrist] [Plourin-lès-Morlaix] [Plouvorn] [Plouzévédé] [Le Ponthou] [Roscoff] [Saint-Derrien] [Sainte-Sève] [Saint-Jean-du-Doigt] [Saint-Martin-des-Champs] [Saint-Pol-de-Léon] [Saint-Sauveur] [Saint-Servais] [Saint-Thégonnec] [Saint-Vougay] [Santec] [Sibiril] [Sizun] [Taulé] [Tréflaouénan] [Tréflez] [Trezilidé]

 

Saint-Jean-du-Doigt

Petite commune du Nord-Finistère, Saint-Jean-du-Doigt (636 habitants) se trouve en Trégor, à seize kilomètres au nord de Morlaix.

Baignée par la Manche, la commune tient son nom d'une relique conservée dans l'église : la phalange d'un index de Saint-Jean-Baptiste. Ce qui en fit un lieu de pèlerinage.

Démembrement de la paroisse primitive de Plougasnou, Saint-Jean-de-Doigt n'acquiert son indépendance qu'en 1789.

Le menhir de Kerprigent

La chapelle Saint-Mélar

L'arc de triomphe

La croix de la chapelle Saint-Mélar

La fontaine de l'enclos paroissial

La maison du gouvernement

Le monument aux morts

 

Le menhir de Kerprigent

Vestige d'un ancien alignement, il est situé près du château de Kerprigent. Diverses autres pierres couchées sont disséminées dans les environs.

La chapelle Saint-Mélar

 Construite par le seigneur Le Coail en 1601, elle est remaniée dès 1621 et restaurée par une association de 1975 à 1978. Autrefois, on y trouvait un cimetière (ouvert en 1786 et fermé en 1886) et un ossuaire.

Surmontant le pignon occidental, le clocheton date des travaux de 1621.

  

Le fenestrage du chevet est traversé d'un meneau central dans le style du XVIIe s.

L'arc de triomphe

Il a construit vers 1584-1585 par l'architecte Jean Le Taillanter.

Fermé jusqu'au début du XXe s. par une porte en bois, le grand portail en ogive est encadré par les statues de saint Jean-Baptiste et saint Roch.

  

La croix de la chapelle Saint-Mélar

Haute de quatre mètres, elle est élevée en 1785 ou 1786. Au revers du Crucifix figure saint Mélar couronné.

  

La fontaine de l'enclos paroissial

Cette vasque a été construite en 1688 par l'architecte Yves Lageat pour remplacer une précédente fontaine édifiée au XVIe s. Les statues de plomb représentent notamment Dieu le père se penchant vers son fils et saint Jean-Bptiste baptisant le Christ.

  

La maison du gouvernement

Datant des années 1562-1572, cette résidence du gouverneur ecclésiastique de la chapelle Saint-Jean-Baptiste fut agrandie au XVIIe s.

La porte principale est de style gothique.

Le monument aux morts