[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Argol] [Berrien] [Bolazec] [Botmeur] [Brasparts] [Brennilis] [Camaret-sur-Mer] [Carhaix-Plouguer] [Cast] [Chateaulin] [Châteauneuf-du-Faou] [Cléden-Poher] [Le Cloître-Pleyben] [Collorec] [Coray] [Crozon] [Dinéault] [Le Faou] [La Feuillée] [Gouézec] [Huelgoat] [Kergloff] [Kerlaz] [Landeleau] [Landevennec] [Lannédern] [Lanvéoc] [Laz] [Lennon] [Leuhan] [Locmaria-Berrien] [Locronan] [Lopérec] [Loqueffret] [Lothey] [Motreff] [Pleyben] [Ploéven] [Plomodiern] [Plonévez-du-Faou] [Plonévez-Porzay] [Plounévézel] [Plouyé] [Pont-de-Buis-lès-Quimerch] [Port-Launay] [Poullaouen] [Quéménéven] [Roscanvel] [Rosnoën] [Saint-Coulitz] [Saint-Goazec] [Saint-Hernin] [Saint-Nic] [Saint-Rivoal] [Saint-Ségal] [Saint-Thois] [Scrignac] [Spézet] [Telgruc-sur-Mer] [Trégarvan] [Trégourez]

 

Saint-Thois

Petite commune du centre du Finistère, Saint-Thois (724 habitants) est située sur la rive gauche de l'Aulne, à trente kilomètres au nord-est de Quimper.

La présence d'une vaste nécropole à Ti-Floc'h atteste de la présence humaine dès 4 000 avant J.-C. A l'époque gallo-romaine, la voie romaine Carhaix-Douarnenez traversait le sud de la commune.

Démembrement de la paroisse de Gouézec, Saint-Thois appartenait au Moyen Age en partie aux moines de Landévennec. Ce territoire relevait autrefois de l'ancien diocèse de Cornouaille et dépendait de la seigneurie de la Roche-Hegomarc'h. 

L'église Saint-Exupère

Le calvaire du bourg

 

L'église Saint-Exupère

Construite au XVIe s. pour remplacer un édifice plus ancien (datant au moins du Xe s.), elle est restaurée en 1732.

Le clocher à double galeries est un remploi du XVIe s.

  

Tout comme le portail occidental, surmonté d'une statue de la même époque représentant saint Fiacre.

  

Le porche sud abrite deux bénitiers.

Le calvaire du bourg

Haut de 4,50 m, il est érigé au XVIe s. (le socle porte la date de 1826). De part et d'autre du crucifix figurent les statues de la Vierge et de saint Jean, tandis qu'une pietà se trouve au revers. Des anges recueillant le sang dans un calice sont visibles sur le croisillon. Le calvaire était autrefois fleuri le dimanche des Rameaux d'où son autre nom, kroaz-ar-bléon (« croix des fleurs »)