[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Bohars] [Bourg-Blanc] [Brélès] [Brest] [Brignogan-Plages] [Coat-Méal] [Le Conquet] [Daoulas] [Dirinon] [Le Drennec] [Le Folgoët] [La Forest-Landerneau] [Gouesnou] [Goulven] [Guilers] [Guipavas] [Guipronvel] [Guissény] [Hanvec] [Hôpital-Camfrout] [Irvillac] [Kerlouan] [Kernilis] [Kernouës] [Kersaint-Plabennec] [Lampaul-Plouarzel] [Lampaul-Ploudalmézeau] [Lanarvily] [Landéda] [Landerneau] [Landunvez] [Lanildut] [Lanneuffret] [Lannilis] [Lanrivoaré] [Lesneven] [Loc-Brévalaire] [Loc-Eguiner] [Locmaria-Plouzané] [Logonna-Daoulas] [Loperhet] [La Martyre] [Milizac] [Ouessant] [Pencran] [Plabennec] [Plouarzel] [Ploudalmézeau] [Ploudaniel] [Ploudiry] [Plouédern] [Plougastel-Daoulas] [Plougonvelin] [Plouguerneau] [Plouguin] [Plouider] [Ploumoguer] [Plounéour-Trez] [Plourin] [Plouvien] [Plouzané] [Porspoder] [Le Relecq-Kerhuon] [La Roche-Maurice] [Saint-Divy] [Saint-Eloy] [Saint-Frégant] [Saint-Méen] [Saint-Pabu] [Saint-Renan] [Saint-Thonan] [Saint-Urbain] [Trébabu] [Tréflévénez] [Trégarantec] [Tréglonou] [Le Tréhou] [Trémaouézan] [Tréouergat]

 

Saint-Urbain

Petite commune du nord-ouest du Finistère, Saint-Urbain (1 385 habitants) est située à vingt-deux kilomètres à l'est de Brest.

A l'époque gallo-romaine, le territoire de la commune était traversé par plusieurs voies romaines.

Démembrement de la paroisse primitive de Plougastel (-Daoulas), Saint-Urbain aurait été fondé au VIe s. par deux émigrés bretons, saint Urban et saint Baharn (d'où Trévarn). Les moines de Daoulas y étaient autrefois possessionnés.

Trève de Dirinon à partir du XIIe s., Saint-Urbain ne devint une paroisse indépendante qu'en 1801. Jusqu'à cette date, elle releva de l'ancien diocèse de Cornouaille. 

La chapelle Notre-Dame

Le calvaire du Quinquis

 

La chapelle Notre-Dame

L'édifice actuel est construit entre 1683 et 1701 au village de Trévarn, à l'emplacement d'un ancien site dédié à saint Baharn. Cette ancienne église tréviale de Dirinon est connue à partir du XVIIIe s. sous le nom d'église Notre-Dame-de-Pitié.

  

Le portail occidental.

Les deux portails de la façade méridionale.

  

L'un des fenestrages du côté sud.

Le calvaire du Quinquis

Haut de cinq mètres, il fut élevé en 1518. L'atelier du sculpteur landernéen Roland Doré rajouta le crucifix en 1630. Au revers se trouve une Pietà.