[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Bodilis] [Botsorhel] [Carantec] [Cléder] [Le Cloître-Saint-Thégonnec] [Commana] [Garlan] [Guerlesquin] [Guiclan] [Guimaëc] [Guimiliau] [Henvic] [Ile de Batz] [Lampaul-Guimiliau] [Landivisiau] [Lanhouarneau] [Lanmeur] [Lannéanou] [Loc-Eguiner-Saint-Thégonnec] [Locmélar] [Locquénolé] [Locquirec] [Mespaul] [Morlaix] [Pleyber-Christ] [Plouégat-Guérand] [Plouégat-Moysan] [Plouénan] [Plouescat] [Plouezoc'h] [Plougar] [Plougasnou] [Plougonven] [Plougoulm] [Plougourvest] [Plouigneau] [Plounéour-Ménez] [Plounéventer] [Plounévez-Lochrist] [Plourin-lès-Morlaix] [Plouvorn] [Plouzévédé] [Le Ponthou] [Roscoff] [Saint-Derrien] [Sainte-Sève] [Saint-Jean-du-Doigt] [Saint-Martin-des-Champs] [Saint-Pol-de-Léon] [Saint-Sauveur] [Saint-Servais] [Saint-Thégonnec] [Saint-Vougay] [Santec] [Sibiril] [Sizun] [Taulé] [Tréflaouénan] [Tréflez] [Trezilidé]

 

Sizun

Petite commune du Nord-Finistère, Sizun (2 129 habitants) est située à trente-six kilomètres à l'est de Brest, aux pieds des monts d'Arrée (autrefois considéré comme le point culminant de la Bretagne, le Tuchenn Kador est partagé par Sizun avec Botmeur). A l'est de son territoire se trouve le réservoir du Drennec.

Paroisse primitive, Sizun englobait autrefois également Locmélar, Commana et Saint-Sauveur. Jusqu'au Concordat de 1801, elle dépendait de l'ancien diocèse de Léon (elle en constituait la limite avec l'évêché de Cornouaille).

Comme les autres communes du pays des Enclos, elle s'enrichit considérablement aux XVIe s. et XVIIe s. grâce au tissage et au commerce des toiles de lin, ainsi que grâce à plusieurs foires. Ce qui lui permet d'abriter de nos jours un riche patrimoine. 

L'enclos paroissial

L'arc de triomphe

L'ossuaire

La chapelle Saint-Ildut

Le calvaire de Kerféos

Le calvaire du cimetière de Saint-Cadou

La croix Saint-Ildut

Les trois fontaines de Saint-Ildut

La fontaine Saint-Cadou

L'ancienne école de Saint-Cadou

La mairie

Le monument aux morts de l'enclos paroissial

Le monument aux morts de Saint-Cadou

 

L'enclos paroissial

L'arc de triomphe : Comportant trois baies en plein cintre, cette porte triomphale fut édifiée vers 1585-1590. Surnommée la « porte des morts », elle est surmontée d'une double balustrade en pierre, avec un calvaire du XVIe s., haut de 2,50 m. Autrefois, une grille fermait l'arcade centrale et ne s'ouvrait que pour le passage des convois funéraires. 

L'ossuaire : Construit entre 1585 et 1588, il comprend de nombreuses décorations, notamment les statues des douze apôtres, de saint François et de saint Antoine, mais également des têtes ornant les arcades, les armes martelées des Rohan et l'inscription Memento Mori, « Souviens-toi qu'il faut mourir ». Transformé en salle de réunions du comité de Salut public de Sizun pendant la Révolution, l'ossuaire abrite de nos jours un musée.

La chapelle Saint-Ildut

Avec ma copine Marie nous avons découvert la jolie petite chapelle Saint-Ildut, dite aussi de Loc-Ildut. Sa construction s'est étalée entre 1633 et 1727. De façon originale, l'une de ses reconstructions l'a privé de clocheton.

Le pardon de saint Ildut a lieu le dernier dimanche de juillet.

Voici les deux portes, donnant sur la partie sud de l'édifice

  

  

La fenêtre donnant sur le choeur

Le calvaire de Kerféos

Haut de trois mètres, il est érigé au XVIe s. Son sommet original, perdu à une époque indéterminée, a été remplacé à la fin du XXe s.

  

Le calvaire du cimetière de Saint-Cadou

Elevé en 1744, ce calvaire, haut de six mètres, présente les statues géminées de saint Jean et saint Cadou d'un côté, de la Vierge et de saint Pierre de l'autre. Au revers du Crucifix figure un Christ lié.

  

La croix de Saint-Ildut

La croix de la chapelle Saint-Ildut est contemporaine (1988-1989).

Les trois fontaines de Saint-Ildut

On trouve trois fontaines aux alentours de la chapelle Saint-Ildut.

Voici la première

La seconde, plus grande

La dernière, plus simple et beaucoup plus récente, est située à cent mètres de la chapelle

 

La fontaine Saint-Cadou

Restaurée en 2003 par les « Amis de Loc-Ildut », cette fontaine renferme une statue du saint.

 

 

L'ancienne école de Saint-Cadou

Demandé par les habitants en 1878, le groupe scolaire de Saint-Cadou ouvre ses portes en 1884. Accueillant jusqu'à 150 élèves des environs, l'école ferme dans les années 1950. Les lieux abritent de nos jours un gite (http://www.gitesdelecole.com/)

La mairie

Le bâtiment est construit en 1927.

Le monument aux morts de l'enclos paroissial

Le monument aux morts de Saint-Cadou