[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Arzano] [Audierne] [Bannalec] [Beuzec-Cap-Sizun] [Cléden-Cap-Sizun] [Clohars-Carnoët] [Clohars-Fouesnant] [Combrit] [Concarneau] [Confort-Meilars] [Douarnenez] [Esquibien] [La Forêt-Fouesnant] [Fouesnant] [Gouesnac'h] [Goulien] [Guiler-sur-Goyen] [Guilligomarc'h] [Ile-Tudy] [Locunolé] [Penmarc'h] [Pleuven] [Plogoff] [Plomeur] [Plonéour-Lanvern] [Plouhinec] [Plovan] [Pont-Aven] [Pont-Croix] [Pouldreuzic] [Poullan-sur-Mer] [Primelin] [Querrien] [Quimper] [Quimperlé] [Rédené] [Riec-sur-Belon] [Saint-Jean-Trolimon] [Saint-Thurien] [Scaër] [Tréméven] [Tréogat]

 

Tréméven

 

Commune du sud-est du Finistère, Tréméven (2 063 habitants) est située entre les cours de l'Isole et de l'Ellé, près de Quimperlé, à cinquante kilomètres à l'est de Quimper et à vingt-quatre km au nord-ouest de Lorient.

Démembrement de la grande paroisse primitive de Niuliac, Tréméven est divisée en plusieurs seigneuries au Moyen Age. La partie méridionale de son territoire fut cédée au XIe s. à l'abbaye Sainte-Croix de Quimperlé. Supprimée sous la Révolution et rattachée à Quimperlé, la paroisse de Tréméven est rétablie par le Concordat de 1801. 

La chapelle de Loc-Yvi

La fontaine Saint-Diboan

 

La chapelle de Loc-Yvi

Ancien lieu de pèlerinage, aussi connu sous le nom de chapelle Saint-Diboan, ce bâtiment date du XVIIe s.

Un pardon s'y déroule le second dimanche après Pâques.

  

  

La fontaine Saint-Diboan

Dite aussi de Saint-Ivy, elle fut construite à la fin du XVIIIe s. La statue du saint, habillé en évêque, fut rajoutée ultérieurement.

Une tradition locale y attirait les personnes désireuses de convoler : si une épingle posée à la surface de l'eau tombait directement dans un trou se trouvant au fond de la fontaine, le mariage avait lieu dans l'année.