[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Batz-sur-Mer] [Clisson] [Le Croisic] [Crossac] [Guérande] [Herbignac] [Montoir-de-Bretagne] [Nantes] [Pontchâteau] [Le Pouliguen] [Saint-Brevin-les-Pins] [Saint-Lyphard] [Saint-Molf] [Saint-Nazaire]

 

Batz-sur-Mer

 

Commune du nord-ouest de la Loire-Atlantique, Batz-sur-Mer (3 174 mètres) est située dans la presqu'île du Croisic, entre l'Atlantique et les marais salants de Guérande, à vingt-six kilomètres à l'ouest de Saint-Nazaire.

Une grande partie du nord du territoire de Batz-sur-Mer est composée de marais salants (environ la moitié des 927 hectares de superficie). La côte comprend des falaises rocheuses et deux plages (Saint-Michel et Valentin).

Jusqu'au IXe s., Batz fut une île, séparée du continent par un bras de mer. A l'ouest se trouvait une autre île, celle du Croisic, réunie ultérieurement à Batz par la formation de la plage Valentin.

En 945, le territoire de Batz, mentionné pour la première fois en 840, fut donné par Alain Barbe-Torte aux moines de Landévennec, qui y établirent un prieuré et favorisèrent le développement économique (production et commerce du sel, agriculture).

Paroisse primitive couvrant à l'origine toute la presqu'île du Croisic, Batz perdit sa trêve du Croisic en 1763, tandis que Le Pouliguen devint une commune indépendante en 1854.

Séjournant à Batz en 1834, Honoré de Balzac y écrivit Un drame au bord de la mer.

Ce n'est qu'en 1931 que « Batz » devint « Batz-sur-Mer ».

Située dans la poche de Saint-Nazaire à partir d'août 1944, la commune de Saint-Molf ne fut libérée que le 11 mai 1945.

Avancée la plus méridionale de la langue bretonne, le pays guérandais vit disparaître ses derniers locuteurs dans les années 1960. 

Le moulin de Falaise

Le Grand Blockhaus

Le monument aux morts

 

Le moulin de Falaise

Edifié à Guérande au XVIe s. (restauré en 1992), il fut démonté en 1903 et reconstruit en 1925 dans les dunes s'étendant entre Batz-sur-Mer et Le Croisic.

Le Grand Blockhaus

Construit en 1943 au village de La Dilane comme élément majeur du Mur de l'Atlantique, ce poste de commandement fut comprise dans la poche de Saint-Nazaire de l'été 1944 à mai 1945. Un musée y est établi en 1997.

Le monument aux morts

Il se trouve devant la chapelle ruinée Notre-Dame-du-Mûrier.