[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Baden] [Berné] [Brech] [Carnac] [Cléguer] [Concoret] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gourin] [Guéméné-sur-Scorff] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Josselin] [Kernascléden] [Langonnet] [Lanvénégen] [Locmalo] [Locmariaquer] [Lorient] [Merlevenez] [Meslan] [Pénestin] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plouray] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Vannes]

 

Concoret

Petite commune du nord-est du Morbihan, Concoret (765 habitants) forme une excroissance du département au sein de l'Ille-et-Vilaine, à quarante-sept kilomètres à l'ouest de Rennes et à soixante-dix km au nord-est de Vannes. Le village est situé à la lisière de la célèbre forêt de Paimpont (Brocéliande).

Occupée par les Bretons au VIe s., Concoret, démembrement de la paroisse primitive de Gaël, relève jusqu'au Concordat de 1801 du diocèse de Saint-Malo. Au Moyen Age, elle dépend également de la baronnie de Gaël, dont le siège se trouve au château de Comper. Près du château Roz aurait été fondé un couvent dont le célèbre Eon de l'Etoile aurait été moine.

En 1595, le château de Comper est assiégé pendant cinq mois.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands installent le camp de Poinclos à la limite entre Concoret et Gaël. 

Le four à pain d'Haligan

 

Je tiens à remercier vivement Christelle Cornec qui nous a aimablement fourni toutes les photos concernant les monuments de Concoret.

 

Le four à pain d'Haligan

Situé non loin du vieux chêne à Guillotin, ce four comporte un toit en ardoises.

E.I.E.