[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Baden] [Berné] [Brech] [Carnac] [Cléguer] [Concoret] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gourin] [Guéméné-sur-Scorff] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Josselin] [Kernascléden] [Langonnet] [Lanvénégen] [Locmalo] [Locmariaquer] [Lorient] [Merlevenez] [Meslan] [Pénestin] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plouray] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Vannes]

 

Erdeven

Commune du sud-ouest du Morbihan, Erdeven (3 146 habitants) est une station balnéaire baignée par l'Atlantique, à vingt-sept kilomètres au sud-est de Lorient et à trente-trois km à l'ouest de Vannes.

Les nombreux monuments mégalithiques témoignent d'une occupation ancienne du territoire. Celle-ci se poursuit dans l'Antiquité avec la construction de villas gallo-romaines.

Démembrement probable de la paroisse primitive de Ploemel, Erdeven a au Moyen Age pour principales seigneuries Keravéon et Kercadio.

En 1795, la commune est un lieu de passage pour les républicains et les chouans lors du débarquement des émigrés à Quiberon.

Etel n'acquiert son indépendance vis-à-vis d'Erdeven qu'en 1851.

Libérée le 12 août 1944, la commune est en partie occupée par l'armée après la guerre (polygone de tir de Gâvres).

L'alignement de Kerzerho

 

L'alignement de Kerzerho

Long de 200 m pour 60 m de large environ, ce vaste ensemble - le plus grand après ceux de Carnac - comprend 1 130 menhirs, surnommés « soldats de Saint-Cornély », disposés sur onze files. Les plus grands sont hauts de six à sept mètres. L'alignement a été endommagé par la construction d'une route et d'une voie ferrée.