[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Baden] [Berné] [Bieuzy] [Le Bono] [Brandérion] [Brech] [Bubry] [Calan] [Carnac] [Caudan] [La Chapelle-Neuve] [Cléguer] [Colpo] [Concoret] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gâvres] [Gestel] [Gourin] [Groix] [Guéhenno] [Guéméné-sur-Scorff] [Guern] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Inguiniel] [Josselin] [Kernascléden] [Kervignac] [Lanester] [Langoëlan] [Langonnet] [Lanvaudan] [Lanvénégen] [Larmor-Baden] [Larmor-Plage] [Lignol] [Locmalo] [Locmariaquer] [Locmiquélic] [Lorient] [Melrand] [Merlevenez] [Meslan] [Moustoir-Ac] [Néant-sur-Yvel] [Nostang] [Pénestin] [Persquen] [Plaudren] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plougoumelen] [Plouharnel] [Plouhinec] [Plouray] [Plumelec] [Pluméliau] [Plumelin] [Pluneret] [Pontivy] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [Quéven] [Quistinic] [Remungol] [Riantec] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Saint-Caradec-Trégomel] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Jean-Brévelay] [Saint-Philibert] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Le Sourn] [Vannes]

 

Gâvres

Petite commune du sud-ouest du Morbihan, Gâvres (737 habitants) est située sur l'Atlantique, en face de Port-Louis et à l'extrémité d'une presqu'île formant l'entrée de la rade de Lorient. Bien que seulement à cinq kilomètres à vol d'oiseau de Lorient, il faut parcourir vingt-sept km par la route pour relier les deux communes. La commune dispose de belles plages. Le long cordon dunaire (sept km), appelée « falaise », sépare l'Atlantique de la « petite mer de Gâvres ».

Ancienne île, Gâvres était occupée dès le Néolithique, tandis que dans l'Antiquité les Romains s'implantent à Kersahu.

La presqu'île comprenait au Moyen Age trois villages de pêcheurs (Gâvres, Bangâvres et Kersahu) qui relevaient religieusement du prieuré de Plouhinec (et des moines de Saint-Gildas-de-Rhuys=.

L'importance stratégique de Gâvres pour la défense de Lorient entraîne la fortification de l'extrémité de la presqu'île à partir du XVIIe s.

La situation du village a contraint les habitants à se tourner vers l'exploitation des marais salants, la marine de commerce et la pêche, en particulier celle de la sardine. Plusieurs conserveries ouvrent au XIXe s.

La marine s'approprie le cordon dunaire et une grande partie de la commune en 1863 pour y installer une zone d'essai de tirs d'artillerie.

La commune de Gâvres n'est créée qu'en 1867 tandis que la paroisse est établie l'année suivante. 

Le tumulus de Goërem

La batterie de Porh Puns

L'église Saint-Gildas

La fontaine Saint-Gildas

Le monument aux morts

Les blockhaus de la pointe des Saisies

 

Le tumulus de Goërem

Elevé par les hommes du Néolithique (vers 3 000 avant J.-C.) et fouillé à partir de 1964, ce cairn renferme un dolmen en équerre : un couloir long de neuf mètres mène à une grosse dalle formant la porte menant à une chambre longue de dix-sept m. Quelques piliers sont gravés.

La batterie de Porh Puns

Une première batterie de garde-côte est installée sur cette presqu'île en 1695, sur ordre du marquis de Lavardin, afin de protéger la forteresse de Port-Louis et la rade de Lorient. Un second fort est établi en 1791 et un corps de garde pouvant accueillir soixante hommes ajouté en 1847. L'ensemble est reconstruit et modernisé (casemates, cuirassement, terrassements) entre 1876 et 1879. De nouvelles installations bétonnées sont rajoutées par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale. De 1945 à 1946, le site sert de camp de prisonniers.

L'église Saint-Gildas

L'ancienne chapelle prieurale romane, devenue trop petite, est détruite vers 1880. Elle est remplacée en 1888 par un édifice néoroman bâti selon les plans de l'architecte lorientais Le Diberder.

  

Le portail oriental est surmonté d'une statue du saint patron.

  

Voici enfin la chapelle sud du bâtiment et le chevet.

  

La fontaine Saint-Gildas

Située à Porh-Puns (« port du puits »), elle date du XVIIe s. Un escalier de dix-sept marches permet d'accéder au fonds de ce puits voûté, sous la dune.

Le monument aux morts

Les blockhaus de la pointe des Saisies

Ces imposants bunkers, éléments du Mur de l'Atlantique, ont été construits durant la Seconde Guerre mondiale par l'occupant allemand.