[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Baden] [Berné] [Brech] [Carnac] [Caudan] [Cléguer] [Concoret] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gourin] [Guéhenno] [Guéméné-sur-Scorff] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Josselin] [Kernascléden] [Kervignac] [Lanester] [Langonnet] [Lanvénégen] [Locmalo] [Locmariaquer] [Lorient] [Merlevenez] [Meslan] [Néant-sur-Yvel] [Pénestin] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plouharnel] [Plouray] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Vannes]

 

Guiscriff

Commune du nord-ouest du Morbihan (Cornouaille Morbihannaise), Guiscriff (2 307 habitants) est frontalière du Finistère, à quarante-deux kilomètres à l'est de Quimper et à cinquante km au nord-ouest de Lorient.

La présence humaine dans la région est très ancienne, comme l'attestent plusieurs mégalithes.

Grande paroisse primitive du centre Bretagne mentionnée pour la première fois en 1058, elle englobait également à l'origine le territoire de Lanvénégen. Guiscriff est cédée au XIe s. aux moines de Sainte-Croix de Quimperlé, qui y fondent un prieuré à Pont-Briant. Les chevaliers de Saint-jean-de-Jérusalem y étaient également possessionnés. La paroisse relève du diocèse de Cornouaille jusqu'à la Révolution française. C'est à cette époque, que Guiscriff, bastion chouan, est rattachée au Vannetais.

Dominée par les familles nobles de Gournois et de Kervelaouenne, la paroisse participe à la révolte des Bonnets rouges de 1675.

La chapelle Saint-Maudé

Le calvaire de Penvern

 

La chapelle Saint-Maudé

Elle a édifiée entre le XVe et le XVIe s.

  

  

La porte occidentale et l'une des gargouilles.

  

La fenêtre du chevet comprend un vitrail du XVIe s. Oeuvres de François Dilasser, les autres vitraux sont contemporains (1995-1998)

  

Le calvaire de Penvern

Le socle de cette croix abrite une Pietà provenant d'un autre calvaire. Deux saintes femmes retiennent la Vierge.