[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Berné] [Carnac] [Cléguer] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gourin] [Guéméné-sur-Scorff] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Josselin] [Kernascléden] [Langonnet] [Lanvénégen] [Locmalo] [Locmariaquer] [Lorient] [Merlevenez] [Meslan] [Pénestin] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plouray] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Vannes]

 

Langonnet

 

Commune du nord-ouest du Morbihan, Langonnet (1 918 habitants) se trouve au cour de la Bretagne, au centre d'un triangle Gourin-Le Faouët-Plouray, à quarante-six kilomètres au nord de Lorient. Très vaste (87 km²), son territoire comprend de nombreux village et hameaux, le plus grand - hors bourg - étant celui de La Trinité-Langonnet.

Le premier bourg de Langonnet, démembrement de la paroisse primitive de Gourin, était situé à Saint-Maur.

C'est sur le territoire de Langonnet qu'aurait eu lieu, vers 818, la célèbre bataille opposant le roi Morvan à l'empereur des Francs Louis Ier.

En 1136, des moines originaires de la région de Blois y fondèrent une abbaye. Affaibli après les guerres de Religion de la fin du XVIe s., le monastère périclita aux XVIIe et XVIIIe s. ; vendue comme bien national en 1791, l'abbaye de Langonnet fut un lieu de ralliement des chouans du centre Bretagne entre 1793 et 1795. Jusqu'au Concordat de 1801, la paroisse dépendit de l'ancien diocèse de Cornouaille.

Chef-lieu de canton en 1790, Langonnet fut rattachée au canton de Gourin en 1801. On y parlait le breton cornouaillais, quelque peu différent du vannetais utilisé dans le reste du département. Depuis les années 1950, la population a fortement diminué (5 000 habitants en 1945, moins de 2 000 de nos jours). 

Le menhir de Bodéro

La chapelle Saint-Brendan

La chapelle Sainte-Magdeleine

La croix de Bodéro

La fontaine de la Trinité

 

Le menhir de Bodéro

Situé à un carrefour, au sud-ouest du bourg, il est haut de trois mètres environ.

  

La chapelle Saint-Brendan

Dite aussi chapelle Saint-Adrien, elle fut construite par les seigneurs du Faouët à la fin du XVIe s. Un pardon s'y déroule le deuxième dimanche de juillet.

  

Voici une vue de l'intérieur.

La fontaine de dévotion actuelle a été reconstruite en 2007.

La chapelle Sainte-Magdeleine

Elle fut construite à la fin du XVIe s.

  

La croix de Bodéro

Elle est voisine du menhir de Bodéro.

  

La fontaine de la Trinité

Cette magnifique fontaine de dévotion fut construite au village de la Trinité-Langonnet, entre 1696 et 1702.