[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Baden] [Berné] [Bieuzy] [Le Bono] [Brech] [Bubry] [Calan] [Carnac] [Caudan] [La Chapelle-Neuve] [Cléguer] [Colpo] [Concoret] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gestel] [Gourin] [Guéhenno] [Guéméné-sur-Scorff] [Guern] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Inguiniel] [Josselin] [Kernascléden] [Kervignac] [Lanester] [Langoëlan] [Langonnet] [Lanvaudan] [Lanvénégen] [Larmor-Baden] [Larmor-Plage] [Lignol] [Locmalo] [Locmariaquer] [Lorient] [Melrand] [Merlevenez] [Meslan] [Moustoir-Ac] [Néant-sur-Yvel] [Pénestin] [Persquen] [Plaudren] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plougoumelen] [Plouharnel] [Plouray] [Plumelec] [Pluméliau] [Plumelin] [Pluneret] [Pontivy] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [Quéven] [Remungol] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Saint-Caradec-Trégomel] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Jean-Brévelay] [Saint-Philibert] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Le Sourn] [Vannes]

 

Larmor-Plage

Petite ville du sud-ouest du Morbihan, Larmor-Plage (8 334 habitants) est située sur l'Atlantique, à l'entrée de la rade de Lorient et à six kilomètres au sud du centre de cette ville.

Largement baignée par l'océan, cette station balnéaire très rechercée dispose de plages (Kerguélen, Locqueltas, Prt-Maria, Toulhars), de côte rocheuse, de dunes, de marais et d'un port de plaisance.

Les vestiges d'un dolmen attestent d'une occupation humaine du territoire dès le Néolithique.

Démembrement de la paroisse primitive de Ploemeur, le village de Larmor n'est au VIe s. lorsque saint Gildas y fonde une chapelle. Celle-ci, détruite par les Vikings au IXe s., est rebâtie devient un centre de pèlerinage très fréquenté par les marins.

Sous l'Ancien Régime, Larmor est une chapellenie dépendant de Ploemeur, formant une frairie avec les villages de Kerblaizy, du Menez, de Kerderff et de Locqueltas.

La pratique de la pêche de la sardine a entraîné la création de conserveries, dont la dernière a fermé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

La commune de Larmor n'est créée qu'en 1925, époque à laquelle le village prend officiellement le nom de Larmor-Plage.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le poste de commandement de la base marine allemande de Lorient est installé en Larmor-Plage, à Kernével. Située dans la poche de Lorient, qui ne capitule que le 10 mai 1945, la commune est sinistrée par les bombardements. 

L'église Notre-Dame

 

L'église Notre-Dame

Bâtie entre le XIVe et le XVIe s. (reconstruction de la nef en 1491), l'église de Larmor-Plage est une ancienne chapelle tréviale de Ploemeur. C'était un important lieu de pèlerinage pour les marins. A partir du XVIe s., chaque navire de guerre quittant ou regagnant Lorient avait coutume de tirer trois coups de canon pour saluer la chapelle, celle-ci répondant du son de ses cloches.

  

A l'ouest du bâtiment s'élève une massive tour-clocher fortifiée de style Renaissance, surmontée d'une terrasse et réalisée entre 1613 et 1630 à l'initiative de Louis VII de Rohan. La guérite à son sommet est rajoutée en 1630, tandis que la flèche de granit couronnant la tour date de 1666.

  

  

De façon originale et rare, le porche principal de l'église, dit à apôtres, donne sur le nord, en particulier afin de l'abriter du vent et des pluies venant de la mer. Construit en 1506, ce porche flamboyant abrite les statues des douze apôtres.

  

Voici les portails occidental et septentrional permettant l'accès à la tour-clocher.

  

Et ici le chevet plat.