[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Baden] [Berné] [Bieuzy] [Le Bono] [Brandérion] [Brech] [Bubry] [Calan] [Carnac] [Caudan] [La Chapelle-Neuve] [Cléguer] [Colpo] [Concoret] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gâvres] [Gestel] [Gourin] [Groix] [Guéhenno] [Guéméné-sur-Scorff] [Guern] [Le Guerno] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Inguiniel] [Josselin] [Kernascléden] [Kervignac] [Lanester] [Langoëlan] [Langonnet] [Lanvaudan] [Lanvénégen] [Larmor-Baden] [Larmor-Plage] [Lignol] [Locmalo] [Locmariaquer] [Locmiquélic] [Lorient] [Mauron] [Melrand] [Merlevenez] [Meslan] [Moustoir-Ac] [Néant-sur-Yvel] [Nostang] [Pénestin] [Persquen] [Plaudren] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plougoumelen] [Plouharnel] [Plouhinec] [Plouray] [Plumelec] [Pluméliau] [Plumelin] [Pluneret] [Pontivy] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [Quéven] [Quistinic] [Remungol] [Riantec] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Saint-Aignan] [Saint-Caradec-Trégomel] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Jean-Brévelay] [Saint-Philibert] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Le Sourn] [Tréhorenteuc] [Vannes]

 

Le Guerno

Petite commune du sud-est du Morbihan, Le Guerno (905 habitants) est située à trente-cinq kilomètres à l'est de Vannes.

Occupé à l'époque gallo-romaine, le village relève jusqu'en 1802 de la paroisse de Noyal-Muzillac.

Au XIIe s., les hospitaliers y établissent une chapelle abritant un fragment de la Vraie Croix ainsi qu'une aumônerie. Rattaché par la suite à la commanderie de Carentoir, ce fief disposait d'un droit de haute justice.

La commune abrite un parc zoologique (fondé en 1965) et l'Ecole Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme (ouverte en 2004).

Le château de Branféré

Le calvaire-autel de l'église

La fontaine Sainte-Marie

Les maisons du bourg

 

Le château de Branféré

Propriété des Freslon de Freslonnière, le vieux château médiéval est reconstruit au début XVIIe s. Tombant en ruines à l'aube du XIXe s., l'édifice est rebâti en 1815. Seule l'aile nord du bâtiment précédent est conservée. Successivement aux mains des familles de Barbeyrac (1850) et de Jourde (XIXe s.), le château et son parc appartiennent depuis 1986 à la Fondation de France. En 1965, Paul Jourde y crée un parc zoologique.

Le calvaire-autel de l'église

Comprenant un soubassement décoré, la croix monolithe, haute de cinq mètres, est élevée au XVIe s. dans le cimetière de l'enclos (transféré en 1954). Le vieux Christ en bois est remplacé en 1889 par une ouvre en granit de Kersanton sculptée par le Lannionais Yves Hernot. Le calvaire est endommagé par une tempête en 1962.

  

La fontaine Sainte-Marie

Ouverte sur trois côtés et surmontée d'un petit dôme galbé, elle est construite à Branféré en 1787.

Les maisons du bourg

Elles datent du XVIIIe s.