[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Berné] [Carnac] [Cléguer] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gourin] [Guéméné-sur-Scorff] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Josselin] [Kernascléden] [Langonnet] [Lanvénégen] [Locmalo] [Locmariaquer] [Lorient] [Merlevenez] [Meslan] [Pénestin] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plouray] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Vannes]

 

Le Saint

 

Située dans le nord-ouest du Morbihan, la petite commune du Saint (663 habitants) se trouve entre Gourin et Le Faouët, à quarante-sept kilomètres au nord de Lorient.

Elle trouve son origine au Ve s., époque à laquelle ce territoire fut donné par le roi Gradlon à saint Guénolé, abbé de Landévennec. Au XIIe s., l'abbaye Sainte-Croix de Quimperlé y posséda également un prieuré, à Pont-Briant.

Trève de Gourin jusqu'en 1802, Le Saint dépendit du diocèse de Cornouaille jusqu'au Concordat de 1801. A cette date, elle fut rattachée à Vannes. Au milieu du XVIIIe s., Le Saint fut l'un des lieux où sévit la célèbre hors-la-loi Marion du Faouët.

La chapelle Saint-Trémeur

La chapelle Saint-Méen

La chapelle Sainte-Jeanne-Chantal

La chapelle Notre-Dame-de-Lourdes

Vestiges de la chapelle Saint-Adrien

La grotte Notre-Dame-de-Lourdes

Les croix

Croix de Boutihiry

Croix de Saint-Trémeur

Les fontaines

Fontaine Saint-samuel

Fontaine de Boutihiry

Fontaine Saint-Trémeur

Fontaine sainte-Jeanne

La mairie

Le monument aux morts

 

La chapelle Saint-Trémeur

Au fond d'une jolie vallée, très isolée (à quatre kilomètres du bourg), cette chapelle fut construite à la fin du XVIe s. et au début du XVIIe s. Restaurée de 1816 à 1819, elle porte le nom d'un saint qui aurait été décapité au VIe s. par ordre de son beau-père le roi Conomor.

  

Une fontaine et une croix se trouvent près de la chapelle (voir plus bas).

La chapelle Saint-Méen

Située sur la vieille route de Gourin, cette chapelle se trouve au hameau de Saint-Méen, à quatre kilomètres au nord-ouest du bourg. Construite en 1615 par le seigneur du Faouët, elle fut restaurée de 1975 à 1980.

  

La chapelle Sainte-Jeanne-Chantal

Edifiée en 1827 à deux kilomètres au nord du bourg, elle fut entièrement restaurée récemment par des bénévoles. Un pardon s'y déroule le deuxième dimanche d'août.

On trouve à proximité une fontaine (voir plus bas).

La chapelle Notre-Dame-de-Lourdes

Cette petite chapelle a été construite sur les hauteurs dominant la grotte (voir plus bas), de 1891 à 1892, à la sortie est du bourg du Saint. Un pardon s'y déroule le deuxième dimanche de juillet.

  

  

Les vestiges de la chapelle Saint-Adrien

Située au hameau de Boutihiry, cette chapelle datait du XVIe s. En ruines dès le XIXe s., elle fut entièrement démolie en 1932 et ses pierres servirent à la construction de l'actuelle mairie du Saint. En 1935, les derniers vestiges furent utilisés pour bâtir ce petit lanternon en souvenir de l'ancien édifice.

  

On peut également y voir des statues représentant une Vierge de Pitié, ainsi que saint Adrien. Elles datent toutes deux du XVIe s.

  

La grotte Notre-Dame-de-Lourdes

Il s'agit d'une reproduction de la grotte de Massabielle, réalisée en 1876.

  

La mairie

Ce bâtiment a été construit avec les pierres de l'ancienne chapelle Saint-Adrien de Boutihiry, démolie en 1932. La belle porte gothique en provient notamment.

  

Les croix

La croix de Boutihiry : Située près de l'ancienne chapelle Saint-Adrien, elle date du XVIe s.

  

La croix de Saint-Trémeur : Située près de la chapelle du même nom.

Les fontaines

La fontaine Saint-Samuel : Edifiée au XVIIe s. à la sortie du bourg, sur la route de Guiscriff, cette fontaine de dévotion, inséré dans un enclos de pierre, abrite une statue du saint (XIXe s.) et une autre, bien plus ancienne, représentant un pèlerin (XVIe s.).

 

  

La fontaine de Boutihiry : Elle est située au bout d'un long chemin, près du hameau de Boutihiry.

 

La fontaine Saint-Trémeur : Comme son nom l'indique, elle dépend de la chapelle du même nom.

 

La fontaine Sainte-Jeanne : Là aussi, cette fontaine se trouve près d'une chapelle. Son eau était réputée guérir les fièvres 

 

Le monument aux morts