[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Baden] [Berné] [Bieuzy] [Le Bono] [Brandérion] [Brech] [Bubry] [Calan] [Carnac] [Caudan] [La Chapelle-Neuve] [Cléguer] [Colpo] [Concoret] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gâvres] [Gestel] [Gourin] [Groix] [Guéhenno] [Guéméné-sur-Scorff] [Guern] [Le Guerno] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Inguiniel] [Josselin] [Kernascléden] [Kervignac] [Lanester] [Langoëlan] [Langonnet] [Lanvaudan] [Lanvénégen] [Larmor-Baden] [Larmor-Plage] [Lignol] [Locmalo] [Locmariaquer] [Locmiquélic] [Lorient] [Mauron] [Melrand] [Merlevenez] [Meslan] [Moustoir-Ac] [Néant-sur-Yvel] [Nostang] [Pénestin] [Persquen] [Plaudren] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plougoumelen] [Plouharnel] [Plouhinec] [Plouray] [Plumelec] [Pluméliau] [Plumelin] [Pluneret] [Pontivy] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [Quéven] [Quistinic] [Remungol] [Riantec] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Saint-Aignan] [Saint-Caradec-Trégomel] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Jean-Brévelay] [Saint-Philibert] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Le Sourn] [Tréhorenteuc] [Vannes]

 

Melrand

Petite commune de l'ouest du Morbihan, Melrand (1 558 habitants) est située à trente-neuf kilomètres au nord-est de Lorient et à quinze kilomètres au sud-ouest de Pontivy.

La présence humaine est attestée dès l'âge du bronze.

Démembrement de la paroisse primitive de Bieuzy, le premier village s'établit à Lann-Gouh (lieu-dit situé au sud-ouest du bourg actuel), probablement près d'un monastère.

Sous l'Ancien Régime, Melrand dépend religieusement du diocèse de Vannes et du doyenné de Kemenet-Guégant.

Comme de nombreuses autres communes de la région, elle est touchée par des actes de chouannerie durant la Révolution française. 

La chapelle Saint-Laurent

Le calvaire de la chapelle Saint-Laurent

La fontaine Saint-Laurent

 

La chapelle Saint-Laurent

Bâti au XVe s., l'édifice, à l'état de ruine, est partiellement reconstruit au XIXe s. Seul le pignon oriental (chevet) a été remonté, ce qui a permis de conserver le fenestrage gothique rayonnant d'origine.

  

Le calvaire de la chapelle Saint-Laurent

Elevé en 1866, il présente une Vierge à l'Enfant au revers du Crucifix.

  

La fontaine Saint-Laurent

Cette fontaine de dévotion, voisine de la chapelle du même nom, a été construite en 1642. Le pignon porte le blason des Kervéno, tandis que des crochets frisés ornent les rampants.