[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Baden] [Berné] [Bieuzy] [Le Bono] [Brandérion] [Brech] [Bubry] [Calan] [Carnac] [Caudan] [La Chapelle-Neuve] [Cléguer] [Colpo] [Concoret] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gâvres] [Gestel] [Gourin] [Groix] [Guéhenno] [Guéméné-sur-Scorff] [Guern] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Inguiniel] [Josselin] [Kernascléden] [Kervignac] [Lanester] [Langoëlan] [Langonnet] [Lanvaudan] [Lanvénégen] [Larmor-Baden] [Larmor-Plage] [Lignol] [Locmalo] [Locmariaquer] [Locmiquélic] [Lorient] [Melrand] [Merlevenez] [Meslan] [Moustoir-Ac] [Néant-sur-Yvel] [Nostang] [Pénestin] [Persquen] [Plaudren] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plougoumelen] [Plouharnel] [Plouhinec] [Plouray] [Plumelec] [Pluméliau] [Plumelin] [Pluneret] [Pontivy] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [Quéven] [Quistinic] [Remungol] [Riantec] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Saint-Caradec-Trégomel] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Jean-Brévelay] [Saint-Philibert] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Le Sourn] [Vannes]

 

Meslan

Petite commune du nord-ouest du Morbihan, Meslan (1 242 habitants) est située à la frontière avec le Finistère, à trente kilomètres au nord de Lorient.

Démembrement probable de la paroisse primitive de Priziac, Meslan fut le siège d'une vicomté rattachée à la baronnie du Faouët. La principale seigneurie était celle des De Stanghingant.

Relevant dès avant le Concordat de 1801 du diocèse de Vannes, la paroisse de Meslan fut touchée en 1675 par la révolte des Bonnets rouges. 

La chapelle Saint-Georges

La chapelle Saint-Patern

La chapelle Sainte-Catherine

La chapelle Saint-Armel

Le calvaire de Bonigeard

La croix de la chapelle Saint-Patern

La fontaine de Bonigeard

La fontaine Saint-Armel

 

La chapelle Saint-Georges

Construite au XVIe s., elle est restaurée à plusieurs reprises.

  

Le fenestrage du chevet.

La chapelle Saint-Patern

Construite en 1642 au Quennec par René du Fresnay, vicomte de Meslan, la chapelle fut restaurée en 1754 et en 1949.

  

La chapelle Sainte-Catherine

Elle est construite au village de Bonigeard dans la seconde moitié du XVIIe s. L'édifice est restauré de 1971 à 1974.

  

La chapelle Saint-Armel

Le bâtiment actuel a été construit en 1735 à l'emplacement d'un édifice précédent détruit à la fin du XVIe s.

  

Le calvaire de Bonigeard

Erigé au XVIe s., cet ensemble, mutilé à à la Révolution française, a été déplacé plus tard. Parmi les divers fragments qui le composent et qui ont été placés sur la plate-forme, on peut remarquer deux Christ (l'un portant la croix et l'autre montrant ses plaies), Marie Madeleine, une Vierge (décapitée), un prêtre (décapité), un soldat et un larron. D'autres éléments ont disparu.

La croix de la chapelle Saint-Patern

Elle a été restaurée en 1990.

La fontaine de Bonigeard

Entourée d'un mur, cette fontaine de dévotion date du XVIe s. Elle est restaurée en 1983. Saint-Diboan était autrefois invoqué pour guérir les maux d'oreilles.

  

La fontaine Saint-Armel

Elle est située en contrebas de la chapelle du même nom, près des rives de l'Aër.