[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Baden] [Berné] [Brech] [Carnac] [Caudan] [Cléguer] [Concoret] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gourin] [Guéhenno] [Guéméné-sur-Scorff] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Josselin] [Kernascléden] [Kervignac] [Lanester] [Langonnet] [Lanvénégen] [Locmalo] [Locmariaquer] [Lorient] [Merlevenez] [Meslan] [Néant-sur-Yvel] [Pénestin] [Plaudren] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plouharnel] [Plouray] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Jean-Brévelay] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Vannes]

 

Néant-sur-Yvel

Petite commune du nord-est du Morbihan, Néant-sur-Yvel (971 habitants) est située à soixante kilomètres à l'ouest de Rennes et à soixante-et-un km au nord-est de Vannes. Elle est limitrophe de la forêt de Paimpont et du département de l'Ille-et-Vilaine.

Occupé par les hommes du Néolithique, comme l'atteste la présence de mégalites, la paroisse de Néant, qui comprenait également à l'origine Mauron, Guilliers, Campénéac et Tréhorenteuc, relève au Moyen Ages des comtes du Bois-de-la-Roche. Jusqu'à la Révolution, elle dépend religueyusement de l'ancien diocèse de Saint-Malo et du doyenné de Lanouée.

Ephémère chef-lieu de canton en 1792, Néant devient Néant-sur-Yvel en 1947. 

La vieille croix du bourg

L'oratoire du bourg

 

Je tiens à remercier vivement Christelle Cornec qui nous a aimablement fourni toutes les photos concernant les monuments de Néant-sur-Yvel.

 

La vieille croix du bourg

Située dans un parc, cette croix monolithique date du Moyen-Age.

E.I.E.

L'oratoire du bourg

e;i;e;