[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Baden] [Berné] [Bieuzy] [Le Bono] [Brandérion] [Brech] [Bubry] [Calan] [Carnac] [Caudan] [La Chapelle-Neuve] [Cléguer] [Colpo] [Concoret] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gâvres] [Gestel] [Gourin] [Groix] [Guéhenno] [Guéméné-sur-Scorff] [Guern] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Inguiniel] [Josselin] [Kernascléden] [Kervignac] [Lanester] [Langoëlan] [Langonnet] [Lanvaudan] [Lanvénégen] [Larmor-Baden] [Larmor-Plage] [Lignol] [Locmalo] [Locmariaquer] [Locmiquélic] [Lorient] [Mauron] [Melrand] [Merlevenez] [Meslan] [Moustoir-Ac] [Néant-sur-Yvel] [Nostang] [Pénestin] [Persquen] [Plaudren] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plougoumelen] [Plouharnel] [Plouhinec] [Plouray] [Plumelec] [Pluméliau] [Plumelin] [Pluneret] [Pontivy] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [Quéven] [Quistinic] [Remungol] [Riantec] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Saint-Aignan] [Saint-Caradec-Trégomel] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Jean-Brévelay] [Saint-Philibert] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Le Sourn] [Tréhorenteuc] [Vannes]

 

Nostang

Petite commune du sud du Morbihan, Nostang (1 380 habitants) est située sur l'un des bras de la ria d'Etel, à dix-sept kilomètres à l'est de Lorient.

Peuplé dès le Néolithique, comme l'attestent de nombreux mégalithes, et occupée par les Romains (voie Quimper-Vannes et fort), Nostang est probablement un démembrement de la paroisse primitive de Guianac. Le siège d'origine de la paroisse de Nostang se trouve au village de Kergoh.

La grande châtellenie médiévale de Nostang possède les dix paroisses entourant la ria d'Etel jusqu'à la fin du XIIIe s., époque à laquelle son chef-lieu est transféré à Hennebont. Les hospitaliers établissent une aumônerie au village de Locmaria au début du XIIe s. 

La stèle de l'église

L'église saint-Pierre-et-Saint-Paul

Le puits du bourg

Le monument aux morts

 

La stèle de l'église

Cette pierre hémisphérique date de l'âge du fer.

L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Bâti entre 1681 et 1686 pour remplacer l'église précédente qui tombait en ruine, l'édifice est agrandi en 1827 et achevé dans la deuxième moitié du XIXe s.

Le clocher-porche a été édifié entre 1871 et 1873 par Augustin Le Quintrec.

  

Le mur d'enclos présente un gros éclat de l'obus allemand qui a détruit la flèche de l'église le 17 janvier 1945, lors des combats de la poche de Lorient. Celle-ci est reconstruite en 1951 par les architectes lorientais Conan et Delayre.

Le puits du bourg

Il date de 1863.

Le monument aux morts