[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Berné] [Carnac] [Cléguer] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gourin] [Guéméné-sur-Scorff] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Josselin] [Kernascléden] [Langonnet] [Lanvénégen] [Locmalo] [Locmariaquer] [Lorient] [Merlevenez] [Meslan] [Pénestin] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plouray] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Vannes]

 

Pénestin

 

Petite commune du sud-est du Morbihan, Pénestin (1 820 habitants) est située dans la presqu'île de Guérande, sur la rive gauche de l'embouchure de la Vilaine, entre Vannes (à quarante-cinq kilomètres) et Saint-Nazaire (à quarante-quatre km). Largement baignée par l'océan Atlantique (vingt-cinq kilomètres de littoral), elle est frontalière du département de la Loire-Atlantique.

La présence de monuments mégalithiques atteste d'une occupation de la région au Néolithique. Comme son nom l'indique, Pénestin était à l'âge des métaux un centre d'extraction de l'étain, très probablement exportée jusqu'en Méditerranée.

Trève de la paroisse d'Assérac (jusqu'en 1767), le territoire de Pénestin vit la création d'un prieuré par les moines de Saint-Gildas-des-Bois au XIe s. Sous l'Ancien Régime, il dépendait de la sénéchaussée de Guérande et du doyenné de La Roche-Bernard.

Bien que relevant du diocèse de Nantes jusqu'au Concordat de 1801, la commune nouvelle de Pénestin fut rattachée au Morbihan lors de la création des départements (1790).

Les derniers locuteurs bretons ont disparu dans la première moitié du XIXe s. 

L'ancienne chapelle de Tréhiguier

 

L'ancienne chapelle de Tréhiguier

Dédiée à saint Yves et à saint Nicolas, cette petite chapelle fut reconstruite en 1783 en remplacement d'un précédent édifice élevé au XIIIe ou au XIVe s. Vendue comme bien national sous la Révolution française, elle sert de nos jours de poissonnerie. Au-dessus de la porte nord figure un blason aux armes de la célèbre famille de Rieux.

  

Nous tenons vivement à remercier M. Bruno Philipp qui nous a aimablement fourni de nombreuses informations sur le village de Tréhiguier, ainsi que cette photographie de la chapelle, probablement prise à la fin du XIXe s. ou au début du XXe s.