[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Baden] [Berné] [Bieuzy] [Bignan] [Le Bono] [Brandérion] [Brech] [Bubry] [Calan] [Carnac] [Caudan] [La Chapelle-Neuve] [Cléguer] [Cléguérec] [Colpo] [Concoret] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gâvres] [Gestel] [Gourin] [Groix] [Guéhenno] [Guéméné-sur-Scorff] [Guern] [Le Guerno] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Inguiniel] [Josselin] [Kernascléden] [Kervignac] [Lanester] [Langoëlan] [Langonnet] [Lanvaudan] [Lanvénégen] [Larmor-Baden] [Larmor-Plage] [Lignol] [Locmalo] [Locmariaquer] [Locmiquélic] [Lorient] [Mauron] [Melrand] [Merlevenez] [Meslan] [Moustoir-Ac] [Néant-sur-Yvel] [Nostang] [Pénestin] [Persquen] [Plaudren] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plougoumelen] [Plouharnel] [Plouhinec] [Plouray] [Plumelec] [Pluméliau] [Plumelin] [Pluneret] [Pontivy] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [Questembert] [Quéven] [Quistinic] [Remungol] [Riantec] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Saint-Aignan] [Saint-Caradec-Trégomel] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Jean-Brévelay] [Saint-Philibert] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Le Sourn] [Trédion] [Tréhorenteuc] [Vannes]

 

Ploërdut

Petite commune du nord-ouest du Morbihan, Ploërdut (1 239 habitants) est située en centre Bretagne, près de Guéméné-sur-Scorff, à quarante-cinq kilomètres au nord de Lorient.

Paroisse primitive fondée au VIe s., Ploërdut englobait également à l'origine les territoires de Langoëlan et de Lignol. Des établissements monastiques y furent fondés au haut Moyen Age.

Marion du Faouët et quatre de ses compagnons furent arrêtés en 1746 au village de Boterff.

L'exode rural a divisé par trois la population de Ploërdut depuis la fin du XIXe s. 

La chapelle Notre-Dame

L'extérieur

Les voûtes peintes

La fontaine de Crénénan

Les caves de Crénénan

 

La chapelle Notre-Dame

Située au village de Crénénan, elle domine la vallée du Scorff. Sa construction, sans doute à l'emplacement d'une ancienne chapelle des Templiers, s'est étalée du XVe au XIXe s. La partie principale, la nef, fut édifiée au XVIIe s. Plusieurs restaurations ont eu lieu au XXe s.

Très réputé, le pèlerinage de Crénénan attirait un nombre important de fidèles. Le petit pardon a lieu le dimanche du 15 août et le grand pardon le dimanche après le 15 août.

  

Elément le plus ancien de l'édifice, la porte sud, à décoration flamboyante, date du XVe s.

  

Le chevet et son vitrail sont sensiblement de la même époque

  

Le clocher-porche a été édifié en 1843.

  

  

Les voûtes peintes : Les différents tableaux, réalisés par un certain Dupont en 1716, retracent plusieurs épisodes de la vie de la Vierge :

La Purification

La Fuite en Egypte

L'Assomption et la Conception

  

La Nativité

La Présentation

La fontaine de Crénénan

Elle fut élevée au XVIIe s. en contrebas de la chapelle Notre-Dame. Son eau miraculeuse attirait les pèlerins.

Les caves de Crénénan

Construits au XIXe s., ces petits édifices à dômes en pierres sèches, semi-enterrés, servaient à entreposer les boissons et autres provisions à l’occasion du pardon de la chapelle Notre-Dame.