[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Berné] [Carnac] [Cléguer] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gourin] [Guéméné-sur-Scorff] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Josselin] [Kernascléden] [Langonnet] [Lanvénégen] [Locmalo] [Locmariaquer] [Lorient] [Merlevenez] [Meslan] [Pénestin] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plouray] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Vannes]

 

Plouray

 

Petite commune du nord-ouest du Morbihan, Plouray (1 113 habitants) est située en centre Bretagne, à cinquante-quatre kilomètres au nord de Lorient et à trente-huit km à l'ouest de Pontivy.

Paroisse primitive créée lors de l'émigration bretonne en Armorique, Plouray appartint aux vicomtes de Rohan du XIIIe s. au XVe s. Propriété de Jean de Rieux, puis de la famille de Guéméné (1527), la seigneurie de Plouray fut érigée en principauté en 1570.

Dépendance de l'ancien évêché de Vannes (doyenné de Kemenet-Guégant), la paroisse relevait de la sénéchaussée d'Hennebont.

Durant la Seconde Guerre mondiale, un maquis fut actif à Ty Glas. 

Le calvaire de l'allée du Calvaire

Le monument aux morts

 

Le calvaire de l'allée du Calvaire

Elevé à la fin du XIXe s., il est situé non loin de l'abbaye de Langonnet.

  

Le monument aux morts