[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Baden] [Berné] [Bieuzy] [Le Bono] [Brandérion] [Brech] [Bubry] [Calan] [Carnac] [Caudan] [La Chapelle-Neuve] [Cléguer] [Colpo] [Concoret] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gâvres] [Gestel] [Gourin] [Groix] [Guéhenno] [Guéméné-sur-Scorff] [Guern] [Le Guerno] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Inguiniel] [Josselin] [Kernascléden] [Kervignac] [Lanester] [Langoëlan] [Langonnet] [Lanvaudan] [Lanvénégen] [Larmor-Baden] [Larmor-Plage] [Lignol] [Locmalo] [Locmariaquer] [Locmiquélic] [Lorient] [Mauron] [Melrand] [Merlevenez] [Meslan] [Moustoir-Ac] [Néant-sur-Yvel] [Nostang] [Pénestin] [Persquen] [Plaudren] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plougoumelen] [Plouharnel] [Plouhinec] [Plouray] [Plumelec] [Pluméliau] [Plumelin] [Pluneret] [Pontivy] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [Quéven] [Quistinic] [Remungol] [Riantec] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Saint-Aignan] [Saint-Caradec-Trégomel] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Jean-Brévelay] [Saint-Philibert] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Le Sourn] [Tréhorenteuc] [Vannes]

 

Plumelin

Petite commune du centre du Morbihan, Plumelin (2 514 habitants) est située près de Locminé, à trente kilomètres au nord de Vannes et à quarante-quatre km au nord-est de Lorient.

La présence d'un menhir atteste d'une occupation humaine du territoire dès le Néolithique. Des traces de retranchements romains et d'une voie romaine y ont également été découvertes.

Paroisse primitive fondée par les Bretons dès le XVIe s., Plumelin englobe aussi à l'origine la Chapelle-Neuve, Moustoir-Ac et la partie occidentale de Locminé.

Sous l'Ancien Régime, Plumelin est une seigneurie des Rohan, relèvant religieusement du diocèse de Vannes et du doyenné de Porhoët et civilement de la sénéchaussée de Ploërmel.

Durant la Révolution française, la commune, qui abrite des prêtres réfractaires, est touchée pour des actes de chouannerie.

Au XIXe s., la Chapelle-Neuve se rend doublement indépendante : création de la paroisse en 1847 et de la commune en 1867. 

L'église Saint-Melaine

La croix de Kertaud

La fontaine-lavoir Saint-Melaine

Le monument aux morts

 

L'église Saint-Melaine

L'édifice actuel date de la fin du XVe ou du début du XVIe s. Elle a été restaurée et modifiée à plusieurs reprises au cours des siècles : la nef est notamment reconstruite à partir de 1744, ce qui a entraîné la démolition des chapelles Saint-Yves et de la Trinité.

Le clocher est accolé au bas-côté nord.

  

Le portail occidental.

  

Le chevet.

La rotonde méridionale abritant la sacristie est construite entre 1744 et 1759 à l'emplacement de l'ancienne chapelle Saint-Louis.

La croix de Kertaud

Elevée en 1830, elle comporte un soubassement en forte d'autel. Le Christ en Croix est encadré des statuettes de la Vierge et de saint Jean, tandis qu'une Vierge à l'Enfant figure au revers et que la colombe du Saint-Esprit domine le tout.

  

La fontaine-lavoir Saint-Melaine

Surmontée d'un dôme et ouverte sur trois côtés, cette fontaine date de 1850. Son eau avait autrefois la réputation de guérir.

  

Le monument aux morts

Un ange surmonte la statue d'un poilu tenant le drapeau.