[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Berné] [Carnac] [Cléguer] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gourin] [Guéméné-sur-Scorff] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Josselin] [Kernascléden] [Langonnet] [Lanvénégen] [Locmalo] [Locmariaquer] [Lorient] [Merlevenez] [Meslan] [Pénestin] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plouray] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Vannes]

 

Priziac

 

Petite commune du nord-ouest du Morbihan, Priziac (1 025 habitants) est située en centre Bretagne, près du Faouët, à quarante-trois kilomètres au nord de Lorient et à trente-cinq km à l'ouest de Pontivy.

Vaste en superficie, la commune se compose de près de cent cinquante villages et hameaux.

Priziac entra dans l'histoire en 818, lorsque l'armée de l'empereur des Francs Louis Ier y fut victorieuse de celle du roi breton Morvan.

Au Moyen Age, les hospitaliers y établirent la commanderie de Beauvoir. Dix-neuf seigneuries étaient recensées sur le territoire de Priziac, la plus importante étant celle de la Roche-Piriou. On peut également citer celle de Crémenec (dont le château fut pris par le célèbre bandit La Fontenelle en 1595). 

La fontaine de Kergoat

Le monument de la Libération

 

La fontaine de Kergoat

Elle est située à proximité de la chapelle Saint-Yves.

  

Le monument de la Libération

Elevée à la mémoire des sept hommes tués lors des combats de juillet 1944, cette plaque se trouve sur la route menant du Faouët à Plouray.