[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Baden] [Berné] [Bieuzy] [Le Bono] [Brandérion] [Brech] [Bubry] [Calan] [Carnac] [Caudan] [La Chapelle-Neuve] [Cléguer] [Colpo] [Concoret] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gâvres] [Gestel] [Gourin] [Groix] [Guéhenno] [Guéméné-sur-Scorff] [Guern] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Inguiniel] [Josselin] [Kernascléden] [Kervignac] [Lanester] [Langoëlan] [Langonnet] [Lanvaudan] [Lanvénégen] [Larmor-Baden] [Larmor-Plage] [Lignol] [Locmalo] [Locmariaquer] [Locmiquélic] [Lorient] [Melrand] [Merlevenez] [Meslan] [Moustoir-Ac] [Néant-sur-Yvel] [Nostang] [Pénestin] [Persquen] [Plaudren] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plougoumelen] [Plouharnel] [Plouhinec] [Plouray] [Plumelec] [Pluméliau] [Plumelin] [Pluneret] [Pontivy] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [Quéven] [Quistinic] [Remungol] [Riantec] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Saint-Caradec-Trégomel] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Jean-Brévelay] [Saint-Philibert] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Le Sourn] [Vannes]

 

Remungol

Petite commune du centre du Morbihan, Remungol (959 habitants) est situé entre Pontivy et Locminé, à quarante-huit kilomètres au nord-est de Lorient et à trente-cinq km au nord de Vannes.

Remungol n'entre dans l'histoire qu'à la fin du XIIIe s., lorsque le vicomte Alain de Rohan reçoit une rente sur les paroisses de Noyal, Pluméliau et Remungol (1296).

Au Moyen Age, la paroisse de Remungol, qui dépend du diocèse de Vannes et du doyenné de Porhoët, a pour trève Moustoir (-Remungol), mais celle-ci obtient définitivement son indépendance religieuse en 1621. 

La croix de l'église

La fontaine Sainte-Julitte

Le monument aux morts

 

La croix de l'église

Elevée au XVIe s., elle présente sur l'une des faces le Christ en Croix entouré de la Vierge et de saint Jean et, de l'autre, une Vierge à l'Enfant associée à deux saints.

  

La fontaine Sainte-Julitte

Edifiée dans un enclos au XVIe s., elle comprend une belle arcade et abrite la statue de sainte Julitte et saint Cyr.

  

Sur les côtés, les statues de saint Jean et de la Vierge sont soutenues par deux colonnes.

  

Le monument aux morts