[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Berné] [Carnac] [Cléguer] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gourin] [Guéméné-sur-Scorff] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Josselin] [Kernascléden] [Langonnet] [Lanvénégen] [Locmalo] [Locmariaquer] [Lorient] [Merlevenez] [Meslan] [Pénestin] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plouray] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Vannes]

 

Roudouallec

 

Petite commune du centre Bretagne, Roudouallec (704 habitants) se trouve dans la partie cornouaillaise du Morbihan, dans le nord-ouest du département, à trente-trois kilomètres au nord-est de Quimper et à soixante kilomètres au nord-ouest de Lorient.

Frontalier du département du Finistère, le territoire de Roudouallec s'étend aux pieds des Montagnes Noires.

Dans l'Antiquité, un camp romain était situé près de l'actuel hameau du Stang.

Démembrement de la paroisse primitive de Gourin, Roudouallec appartenait au Moyen Age à l'ordre des Hospitaliers. En 1563, le roi accorda à la famille Guégant, seigneur de Kerbiquet, deux foires annuelles en Roudouallec.

Dépendance de l'ancien diocèse de Cornouaille, la région de Gourin fut rattachée au Vannetais sous la Révolution française.

Pionnier de l'émigration bretonne aux Etats-Unis, le tailleur Nicolas Le Grand est né à Roudouallec en 1852. Son départ pour l'Amérique (1881) entraîna de nombreux habitants des Montagnes Noires à faire de même. 

Le monument aux morts

 

Le monument aux morts