[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Arradon] [Arzal] [Arzon] [Auray] [Baden] [Berné] [Bieuzy] [Le Bono] [Brandérion] [Brech] [Bubry] [Calan] [Carnac] [Caudan] [La Chapelle-Neuve] [Cléguer] [Colpo] [Concoret] [Crac'h] [Le Croisty] [Erdeven] [Etel] [Le Faouët] [Gâvres] [Gestel] [Gourin] [Groix] [Guéhenno] [Guéméné-sur-Scorff] [Guern] [Guidel] [Guillac] [Guiscriff] [Hennebont] [Inguiniel] [Josselin] [Kernascléden] [Kervignac] [Lanester] [Langoëlan] [Langonnet] [Lanvaudan] [Lanvénégen] [Larmor-Baden] [Larmor-Plage] [Lignol] [Locmalo] [Locmariaquer] [Locmiquélic] [Lorient] [Melrand] [Merlevenez] [Meslan] [Moustoir-Ac] [Néant-sur-Yvel] [Nostang] [Pénestin] [Persquen] [Plaudren] [Ploemeur] [Ploërdut] [Ploërmel] [Plouay] [Plougoumelen] [Plouharnel] [Plouhinec] [Plouray] [Plumelec] [Pluméliau] [Plumelin] [Pluneret] [Pontivy] [Pont-Scorff] [Port-Louis] [Priziac] [Quéven] [Quistinic] [Remungol] [Riantec] [La Roche-Bernard] [Roudouallec] [Le Saint] [Saint-Caradec-Trégomel] [Sainte-Anne-d'Auray] [Saint-Gildas-de-Rhuys] [Saint-Jean-Brévelay] [Saint-Philibert] [Saint-Pierre-Quiberon] [Saint-Tugdual] [Sarzeau] [Le Sourn] [Vannes]

 

Saint-Jean-Brévelay

Chef-lieu de canton du centre de Morbihan, la commune de Saint-Jean-Brévelay (2 600 habitants) est située au nord des landes de Lanvaux, à vingt-deux kilomètres de Vannes. C'est aujourd'hui un important centre d'élevage et d'abattage de volaille.

Les nombreux monuments mégalithiques (dolmens et menhirs) présents attestent d'une important occupation humaine au Néolithique. Dans l'Antiquité, la voie romaine Vannes-Corseul traverse le territoire.

Démembrement de la paroisse primitive de Bignan, Saint-Jean-Brévelay relève à l'époque médiévale de la vicomté de Rohan et du doyenné de Porhoët. Une vingtaine de petites seigneuries y ont été recensées à la même époque.

Durant la Seconde Guerre mondiale, la Résistance fut très active dans la région de Saint-Jean-Brévelay et en 1947 le général de Gaulle y inaugura un monument dédié à la mémoire des combattants tombés sous les balles de l'Occupant. 

Le menhir de Colého

La chapelle Saint-Roch

La croix des saints protecteurs

 

Je tiens à remercier vivement Claude Le Colleter qui nous a aimablement fourni une photo et des informations concernant les monuments de Saint-Jean-Brévelay (menhir de Colého).

 

Le menhir de Colého

Situé dans un bois, il mesure 5,50 m de haut, ce qui en fait l'un des plus grands du département. A sa base figure une série de cupules.

Claude Le Colleter

La chapelle Saint-Roch

Bâtie au XVIe s., elle est en grande partie reconstruite au siècle suivant.

  

Le portail sud est surmonté d'un blason.

Voici deux des trois fenestrages du chevet.

  

La croix des saints protecteurs

Elle est élevée en 1929 à l'occasion d'une mission pour honorer les saints de la paroisse. Plusieurs statuettes ont disparu.