[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]

 

[Cancale] [Châteaugiron] [Dol-de-Bretagne] [Essé] [Mont-Dol] [Saint-Jouan-des-Guérets] [Saint-Malo]

 

Mont-Dol

 

Petite commune du nord de l'Ille-et-Vilaine, Mont-Dol (1 194 habitants) est située à trois kilomètres au nord de Dol-de-Bretagne et à vingt-cinq kilomètres au sud-est de Saint-Malo.

Le bourg tient son nom de la colline de soixante-cinq mètres dominant la baie du Mont-Saint-Michel

Considéré comme sacré, le Mont-Dol est successivement consacré aux dieux Taranis (époque celte) et Mithra (gallo-romaine), puis à saint Michel (à partir du VIe s. ; une légende l'y oppose au diable). Un dolmen se trouvait autrefois sur la colline.

Mentionnée en 1158, la paroisse dépend du diocèse et du doyenné de Dol jusqu'à la Révolution française. Au XIIe s., les moines du Mont-Saint-Michel établissent un prieuré au sommet du mont. 

Vue vers la baie du Mont-Saint-Michel depuis le sommet du mont

La  chapelle Notre-Dame-de-l'Espérance

La tour Notre-Dame-de-l'Espérance

Les moulins du tertre

 

La chapelle Notre-Dame-de-l'Espérance

En ruines à la veille de la Révolution française, la chapelle donnée à l'abbaye du Mont-Saint-Michel au milieu du XIIe s. fut reconstruite en 1857, en même temps que la tour voisine.

Installé en 1921, ce vitrail est du au verrier Colin.

     

La tour Notre-Dame-de-l'Espérance

Couronnée d'une statue de la Vierge (endommagée par un orage en 1990 et aussitôt restaurée), elle est contemporaine de la chapelle voisine (1857). Elle fut édifiée par MM. Meury et Sorre de la Fresnais.

  

Les moulins du tertre

Deux moulins datant du XIXe s. subsistent au sommet du mont.

Le premier à conservé ses ailes et un mécanisme en état de marche

  

Le second, construit en 1849, a été transformé en habitation.