[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Antrain] [Bazouges-la-Pérouse] [Beaucé] [Cancale] [La Chapelle-Janson] [Châteaugiron] [Combourg] [Dol-de-Bretagne] [Essé] [Fleurigné] [Fougères] [Mont-Dol] [Montfort-sur-Meu] [Paimpont] [Quédillac] [Rennes] [Romagné] [Saint-Aubin-du-Cormier] [Saint-Jouan-des-Guérets] [Saint-Malo] [Tremblay]

 

Quédillac

Petite commune de l’ouest de l’Ille-et-Vilaine, Quédillac (1 185 habitants) est située à la frontière avec les Côtes-d’Armor, entre Saint-Brieuc (à cinquante-neuf kilomètres) et Rennes (à quarante km).

La découverte de haches en pierre polie atteste d’une occupation humaine du territoire à la préhistoire.

Paroisse primitive fondée à l’époque gallo-romaine, Quédillac relève de l’ancien évêché de Saint-Malo jusqu’au Concordat de 1801.

La seigneurie de Quédillac est cédée à l’abbaye bénédictine de Saint-Méen-le-Grand vers 1024 par la duchesse Havoise. Une léproserie est établie au village au Moyen Age.

L'église Saint-Pierre

 

L'église Saint-Pierre

Construite à l’époque médiévale dans le style romane, l’église est entièrement remaniée au XVe s. Le bras nord est ajouté vers 1830. Endommagé par un incendie, l’édifice est en partie rebâti en 1861. Des restaurations ont lieu en 1951.

Surmonté d’un dome octogonal et de quatre clochetons, le clocher-porche est élevé vers 1830.

  

Le chevet.

Le portail nord.

Et les deux portes de la façade méridionale.